France256Infos INTERPLAST

100-150 Opérations par mission pour un max. de 15.000 Euros !

à travers des actions bénévoles et des dons. La mission doit être autorisée et tolérée par le gouvernement local. Parfois des médecins particulièrement intéréssés sont ramenés en Allemagne afin de suivre une formation.

L’équipement médical de même que les médicaments et matériaux nécessaires sont en partie subventionnés par les entreprises de fabrication correspondantes.

INTERPLAST propose son aide dans le pays respectif, mais nécéssite l’invitation et le soutien d’un hôpital du pays concerné.

 

Comment INTERPLAST-Germany e.V. aide -t-elle ?

Les membres de INTERPLAST-Germany e.V. effectuent gratuitement des opérations de chirurgie plastique dans des pays en voie de développement.

Les patients traités souffrent de malformations faciales, d’un bec de lièvre, de malformations de la main, de cicatrices importantes de brûlures, de tumeurs de la peau et de la tête, de défauts à la suite d’un accident ou d’une guerre et d’autres maladies, qui tombent dans le domaine de la chirurgie plastique.

Le but est d’améliorer la situation des patients afin qu’ils fassent à nouveaux socialement partie de la société. Car malheureusement les malformations congénitales ou les maladies sont souvent interprétées comme une erreur des puissances divines et les concernés sont rejetés socialement. Les cicatrices de brûlures non soignées peuvent aboutir à des défigurations ou à des pertes de fonctionnalité des bras et des jambes.

Les patients concernés ne sont souvent alors pas en mesure de s’occuper de leurs proches ou d’eux-mêmes.

Les équipes chirurgicales se déplacent pendant leurs vacances sur invitation d’un hôpital ou d’un office pour environ deux semaines dans le pays hôte. Il est évident qu’ils s’y comportent comme des invités.

Aussi bien les médecins que les aide-soignants sur place sont, dans la mesure du possible, intégrés et formés à la mission. Dans le meilleur des cas, nos collègues hébergeurs peuvent, après notre départ, reprendre eux-même le travail sur place.

Afin de le garantir il est primordial que les collègues sur place soient d’accord avec notre venue. Afin d’aider un maximum de patients, lors d’une mission chirugicale qui ne dure dans la plupart des cas que deux semaines, nos collègues dans le pays hébergeur rencontrent déjà, avant notre venue, une préselection des patients qui nous seront présentés le jour de notre arrivée.

Lors de la sélection des patients l’attention est surtout portée sur les patients qui ne peuvent pas prendre eux-mêmes en charge un traitement de leur maladie.